Blogue UBIK | Chéri(e), j’ai fait grandir la compagnie!
Article image
 Retour aux articles

Chéri(e), j’ai fait grandir la compagnie!

Ça y est : le contrat dont vous rêviez s’est enfin concrétisé.

Et depuis, ça déboule. Embauche. Nouveaux locaux. Achat de matériel. Mais vous craignez d’oublier des choses, de dépenser pour rien, d’en faire trop, ou encore pas assez. Voici quelques conseils de pros qui, lorsqu’ils ont dû faire face à cette situation, auraient aimé pouvoir profiter eux aussi d’avis éclairés.

(Petite parenthèse avant de plonger dans le vif du sujet. Les mots d’ordre en période de croissance sont finesse et stratégie. Ne l’oubliez jamais. Écrivez-le sur le dos de votre main. Sur des papillons adhésifs que vous collerez partout. Ou faites-le-vous tatouer si nécessaire. On vous laisse choisir l’endroit.)

Rêver, c’est bien. Quand ça vire au cauchemar, c’est mal (et c’est souvent parce qu’on n’a pas fait de plan)

Si vous êtes en train de lire ceci, soit vous rêvez de faire croître votre entreprise, soit c’est déjà fait.

Dans le second cas, il se peut que vous viviez dans le chaos total et que vous versiez quelques larmes dans votre automobile chaque matin en arrivant au bureau en songeant à ce qui vous attend. Ou alors vous avez eu la prévoyance de prendre vos rêves et de les coucher sur le papier. En marge, vous avez dessiné les contours d’un plan pour le jour où ils se réaliseraient enfin.

Bon, oui, c’est ennuyeux de faire des plans. Mais les rêveurs qui réussissent sont aussi pragmatiques. Et cette attitude leur évite de s’envoler très haut dans le ciel pour ensuite mieux percuter le sol par manque de prévoyance.

Par où commencer?

En refaisant votre plan d’affaires et en imaginant les scénarios possibles de croissance et leur incidence sur vos activités. Quels seront les postes à pourvoir? Comment l’organisation générale de l’entreprise sera-t-elle affectée? La logistique sera-t-elle mise à l’épreuve, et faudra-t-il réinventer les stratégies de communication marketing?

En bon gestionnaire que vous êtes (ou que n’avez désormais plus le choix d’être), mettez en place un tableau de bord avec des indicateurs précis qui vous permettront de suivre chaque étape et de réagir à tout changement qui viendra bousculer votre plan de match.

Jean dit : « Touchez vos sourcils et déterminez vos indicateurs clés de performance! »

Vos fantasmes mettent en scène des comptables

Grandir et faire en sorte que le flux de trésorerie suit, c’est souvent le gros défi qui attend les entreprises appelées à prendre du coffre.

Les commandes affluent, c’est excitant. À condition de pouvoir payer ses employés et ses fournisseurs en attendant d’être payé à son tour. Devrez-vous investir? En avez-vous déjà discuté avec votre institution financière? La procédure que vous aurez mise en place au préalable (voir le plan, plus haut) vous permettra de prévoir vos besoins financiers et de pallier les inconstances de votre flux de trésorerie. Muni de ce plan minutieusement élaboré, vous deviendrez plus séduisant aux yeux des banques et des autres investisseurs!

À propos de séduction par les chiffres, si ce n’est déjà fait, c’est aussi le moment de mettre en place un suivi budgétaire impeccable, réaliste et détaillé. Vous l’aurez compris, une entreprise à succès aura trouvé le parfait équilibre entre une comptabilité prudente et une stratégie ambitieuse!

La croissance réussie, finalement, c’est un peu comme un rêve érotique avec des comptables qui tiennent les rôles principaux. Du fantasme. Mais scénarisé à la virgule près. Sans oublier un zéro.

Les mots d’ordre en période de croissance sont finesse et stratégie. Ne l’oubliez jamais.

Soyez plus gentil que Steve Jobs (ça ne devrait pas être trop difficile)

Même lorsqu’il est positif, le changement amène son lot de résistance. Avant d’aller vous péter les bretelles à la chambre de commerce, assurez-vous d’obtenir l’adhésion de vos employés. Prenez le temps de leur expliquer les nouveautés à venir plutôt que de leur laisser la surprise. Et, surtout, évitez de la jouer à la Steve Jobs et de vous aliéner vos plus fidèles alliés. Remerciez-les de vous avoir amené là où vous êtes, puisque votre succès, vous leur en êtes aussi redevables. Le leadership, ce n’est pas de crier des ordres comme un colonel d’armée rendu à moitié fou par la malaria. C’est plutôt faire preuve d’empathie, de reconnaissance et d’humilité pour mieux fédérer ses troupes.

Sinon? Il faudra sans doute embaucher du personnel. Confiez une bonne partie de la tâche aux ressources humaines. Les personnes dont c’est la spécialité sauront parfois mieux que vous comment pourvoir les postes disponibles. Et cela vous donnera le temps de parler plus longuement avec vos comptables (en essayant de chasser les images troublantes que la lecture du conseil précédent a semées dans votre esprit chaste).

Enfin, souvenez-vous de la mentalité et de la culture qui ont rendu votre entreprise si agréable pour celles et ceux qui y passent leurs semaines et qui sont prêts à aller à la guerre pour vous (non, ce n’est toujours pas une raison pour leur crier dessus comme un sergent instructeur en mal d’amour).

Grandir, c’est génial. Mais tâchez de rester vous-même. Comme individu et comme entreprise.

Continuez de rêver!

Vous êtes pris dans un tourbillon. C’est agréable, c’est épeurant. C’est surtout très éprouvant. Mais ce n’est pas parce que votre entreprise croît qu’il faut vous asseoir sur vos lauriers. Vos compétiteurs, eux, continuent d’innover. Surveillez sur ce qu’ils font. Et allez voir ailleurs, dans d’autres domaines, de quoi demain sera fait. Ça vous permettra de vous projeter dans l’avenir et, qui sait, de trouver l’idée qui vous fera grandir encore.

-----

De la lecture pour approfondir le sujet?

Desjardins - Conseils d'experts pour gérer une croissance rapide

BDC - Gérer votre croissance: Découvrez comment réussir à prendre de l’expansion

Banque Royale - Cinq étapes simples pour gérer la croissance de votre entreprise

Cabinet MadelRH - Entreprise en croissance, comment gérer ses ressources humaines?

Les Affaires - Gérer sa croissance et son équilibre financier

L'Express l'entreprise - Comment gérer la croissance rapide de son entreprise?

Les Echos Entrepreneurs - Comment gérer une croissance rapide?

Codespark - 6 trucs pour bien gérer la croissance de son entreprise

Abonnez-vous à notre infolettre!

(Vous ne recevrez que des choses intéressantes. Promis.)

Votre navigateur se fait vieux...

Mettez votre navigateur à jour pour naviguer sur ce site. Mettre mon navigateur à jour

×